La
Vision

La Tente Rouge

UNE TENTE ROUGE? POURQUOI?

…Dans une tente rouge, il y a souvent beaucoup de simplicité…

…Chacune à la même valeur bien que nous soyons toutes différentes…

…Chaque femme dispose d’un temps pour elle, un temps de parole généralement, égal à celui des autres…

…Les femmes viennent ouvrir leur cœur dans une tente rouge…

…Les femmes trouvent du soutien par rapport à ce qu’elles traversent dans leur vie : tangible par la force du groupe qui reste cependant pudique car personne n’est amené à donner de conseils. Celle qui partage son vécu a simplement des témoins de son histoire, ce qui est essentiel, car elle peut ainsi occuper sa place, simplement et se sentir reconnue…

Les femmes, nos mères, nos soeurs, nos filles, nos voisines, nos collègues, nous les croisons toute la journée, parfois, sans même les voir. La force souveraine qui naît de la rencontre entre femmes inconnues sous une tente rouge m’est souvent apparue comme quelque chose de magique.
Régie par des règles de respect, la tente voit naître, sous la seule évidence de “nous sommes femmes”, une compassion, une empathie, un lien très fort entre des femmes de tout milieux, ethnies, religions qui ne se connaissaient pas avant. Elles confient parfois repartir avec l’impression d’appartenir à la plus grande des communautés, celle des Femmes.

Parler et être écoutée par des inconnues, sans se faire juger, interrompre ou questionner intempestivement, offre une liberté découverte parfois pour la première fois. Une liberté pouvant aboutir à de forts changements au sein du quotidien ou à une remise en question personnelle. Ainsi, d’une tente à l’autre, les femmes évoluent en profondeur, changent de point de vue, parfois se lancent dans de grands projets, portées par la conviction d’avoir autant le droit à l’existence qu’une autre, ou simplement repartir avec enfin la certitude d’être une égale, sans rien bouger, la confiance en plus.

Règles, écoute et objet de parole


Sans ses règles, la tente rouge et les cercles n’existerait pas. Fondements de la parole, elles régissent l’instant afin de le cadrer et d’offrir le plus de sécurité possible aux participantes. Car la tente rouge, c’est avant tout un groupe de parole. Nous avons écris nos règles en nous appuyant sur le merveilleux ouvrage de Stephan V Beyer “Le bâton de parole”.

La confidentialité est absolument essentielle au sein des tentes.  Les femmes qui s’y trouvent doivent savoir qu’elles peuvent s’exprimer en toute liberté sans que leurs paroles ne soient rapportées hors de la tente. Cette règle est rappelée à chaque ouverture de tente.

La bienveillance et le non jugement sont la base de l’accueil inconditionnel. Bien qu’il soit très difficile de ne pas juger l’autre, nous invitons les participantes non seulement à ne jamais le faire, mais surtout à tenter de se regarder entrain de juger intérieurement. Etre attentive à placer ce jugement de côté, pour être pleinement dans l’accueil d’une expérience différente de la sienne, afin de s’en imprégner et de laisser entière place à l’écoute. Car l’écoute est le pilier fondateur de la Tente Rouge. Un objet de parole passe d’une participante à l’autre. Une fois qu’elle le possède et commence à s’exprimer, la parole lui appartient pleinement, même si elle décide de le conserver en silence et ce, jusqu’à ce que l’objet soit reposé. Ainsi, les participantes sont amenées à écouter. Ecouter avec leur cœur, écouter avec leur bienveillance, écouter dans l’instant présent, sans penser à leur future intervention, sans planifier leur tour, sans questionner, conseiller, juger.

L’utilisation d’un objet de parole est si puissant qu’il permet de s’exprimer pleinement.

Stephan V Beyer utilise le bâton de parole en centre carcéral, en école, lycée, université, lors de discussion sur l’inclusion interraciale, ou même en conseil de famille dans sa vie personnelle. Nous sommes tout aussi convaincues que lui du pouvoir de l’écoute et de la parole respectées. C’est ainsi que s’expriment les femmes au sein de la tente rouge.


Le rôle de facilitatrice est de veiller au respect de ces règles, être gardienne de l’espace et du temps, de l’inclusion des participantes mais également de véhiculer et d’offrir l’opportunité d’une communication différente. Comme le dirait Stephan Beyer, “faites confiance en la parole pour toujours être exprimée au moment ou elle doit être exprimée”.

Je souhaite devenir facilitatrice

LES COLIBRIS & CERCLES DE GUÉRISONS Suisse

Dans un espace de guérisons reconnus par l’association, nous y trouvons les mêmes valeurs, les mêmes règles et la même charte. Cependant, nous avions à cœur de différencier les deux car lorsqu’une personne se rend dans un cercle de guérison, elle y trouve une médecine supplémentaire et complémentaire à l’expérimentation de la médecine de la parole. Dans ces espaces de guérisons, les colibris ( nom des gardiens& gardiennes) ouvrent l’espace de la même manière qu’une tente rouge ou un cercle mais y ajoute une médecine. La place du colibri n’est pas identique à un.e facilitatrice.teur d’un cercle de parole ou une tente rouge de parole. Les colibris partagent une médecine ( Cacao sacré, rituels, Breathwork, œuf de jade, yoga, visualisation transformatrice, mouvement profondeurs, etc…) en complément d’un cercle de parole.

Je suis un.e colibri de Suisse et je souhaite vous rejoindre remplir le formulaire ici 

RESSOURCES:

Anita Diamant – Auteure – La Tente Rouge

Camille Sfez – Créatrice de la Tente Rouge de Paris et Auteure – Livre: La puissance du féminin

Stephan V Beyer – Auteur – Le Bâton de parole

Ce message d’erreur n’est visible que pour les administrateurs de WordPress
Erreur : le compte connecté de l’utilisateur tentes.rouges.suisse n’est pas autorisé à utiliser ce type de flux.
Nous suivre